Les plaisanciers qui vivent à bord de leur bateau dans les marinas pourront désormais faire appel à un bateau spécialement équipé pour évacuer leurs eaux usées. La présentation de ce bateau utilitaire, intitulé Ecotank, s'est déroulée vendredi à Nouville. Wilfried Point, son inventeur, a passé un partenariat avec une société locale, SNV, afin qu'elle puisse utiliser ces solutions innovantes.

Le concept de ce bateau, c'est d'être un "couteau suisse de la dépollution", image Wilfried Point. Il peut jouer le rôle de "camion poubelle" des marinas, en se raccordant au nable et ainsi récupérer les eaux grises et noires des bateaux, ou bien encore les eaux de cale stagnantes, généralement souillées. Pratique et inodore, le bateau permettra de proposer ce nouveau service. Car le rejet des eaux usées est interdit dans les marinas. D'autant qu'elles favorisent généralement la venue des squales.

Au-delà de la plaisance, le bateau peut également jouer son rôle pour dépolluer des secteurs inaccessibles. Grâce à une épaisse coque résistante, il peut évoluer dans des tirants d'eau de moins de 15 cm. Il dispose également d'une lance incendie d'un débit de 1 000 litres par minute pour limiter la propagation d'un incendie ou, plus original, de mener une opération de dépollution, par exemple sur un enrochement. "En circonscrivant la zone avec un barrage, la lance peut précipiter le polluant dans l'eau ce qui permet de le récupérer plus facilement grâce à un écrémeur, équipement dont est également muni le bateau", explique Wilfried Point.

Dépollution de navires coulés

Une cage située à l'avant de la coque peut également "moissonner" les déchets solides qui flottent à la surface des ports. Un treuil permet aussi de mener des opérations de dépollution de navires coulés avant leur renflouage.

Le bateau a une capacité d'emport de 4 tonnes de déchets liquides et de 4 tonnes pour les déchets solides. Il a été conçu et développé par Wilfried Point, qui dirige la société Azure trend, installée sur la Côte d'Azur. Il indique mener "entre 350 et 450 opérations de dépollution par an", récupérer "entre 9 et 10 millions de litres de polluants et 350 et 450 tonnes de déchets solides".

Ce nouvel équipement est en tout cas susceptible d'intéresser les plaisanciers en leur évitant les opérations de vidangeage de leurs eaux usées.

Savoir+

SNV réalise des opérations de récupération des eaux usées, boues huiles, carburants, nettoyage et entretien des réservoirs et cales etc. Tél. : 77 15 72.