Préserver nos nappes phréatiques

La société Bioassays France intègre en 2016 le GIPM.

Conformément à son engagement pour la préservation de l'eau en tant que ressource vitale, la commission scientifique du GIPM s'inscrit dans une démarche prospective intégrant la notion de pollution induite. Bien au delà des pollutions visibles et parfois spectaculaires, notre eau est quotidiennement menacée par des pollutions chroniques insidieuses et invisibles. La contamination multi factoriel des nappes phréatiques, des cours d'eau, des fleuves et des mers par des substances chimiques chargées en molécules toxique représente désormais une menace environnementale et sanitaire majeure. Le GIPM et bien d'autres acteurs de conviction ont décidé en 2017 d'unir leurs énergies et de travailler pour identifier et mettre en évidence ces risques tout en leur apportant des solutions objectives.
En conformité avec les récentes évolutions législatives ( loi Labbé et loi sur la transition énergétique) et sur la base d'un partenariat privilégié avec la société Bioassays France, le GIPM va s'impliquer activement sur le terrain de la lutte contre l'utilisation des produits phytosanitaires nocifs dans le cadre spécifique de la protection des végétaux et des cultures. En s'impliquant directement dans la valorisation de solutions alternatives dites de bio contrôle et plus précisément de bio mimétisme formulées et développées en France par le groupe industriel M2i Lifesciences sous maîtrise applicative de la société Bioassays France, le GIPM contribue à la construction d'un futur plus vertueux et plus responsable.