Confinement en eaux profondes

La société Pollustock membre du GIPM développe le premier écran submersible anti sédiments.

Avec l'appui scientifique du GIPM, les sociétés Pollustock, Bouygues TP et Prodive SA relèvent en novembre 2016, le défit technique et opérationnel du premier principe de confinement anti sédiments ( matières en suspension ) en eaux profondes.
L'objectif de ce nouveau challenge est de permettre d'imaginer la préservation d'environnements aquatiques sensibles dans des contextes complexes, où l'utilisation des barrages flottants de surface s'avère impossible.
Après plusieurs mois d'étude et de recherche indispensables à l'optimisation de différents principes constituants, les premiers écrans subaquatiques submersibles à haute résistance ( références : BRS1000 ) sont testés en conditions réelles à proximité de deux réserves naturelles sous marines protégées.
Déclinable sur mesures, le BRS1000 développé pour la phase expérimentale du projet est dimensionné en longueurs unitaires de 20 mètres pour une hauteur de confinement de 5 mètres.
Dans la suite de l'identification de différents points GPS, les quatre premiers BRS1000 sont immergés en mer Méditerranée le 9 novembre, à une profondeur de 15 mètres par des scaphandriers de la société Prodive SA. Cette mission de confinement se poursuivra jusqu'au mois de janvier 2017 sur un linéaire de 380 mètres et ce jusqu'à une profondeur extrême de 40 mètres.
Le BRS1000 est un équipement d'exception qui repousse objectivement les limites du confinement en milieu aquatique et ouvre de nouvelles perspectives techniques et scientifiques, notamment applicables à la captation des résurgences d'eau douce en milieu marin.